LE SON DE LA VOIX ET LES ARTS DE LA PAROLE

Anthropologie et linguistique
Convergences et recherches actuelles

Michel de Fornel
Maud Verdier,
Maître de conférences à l'Université Paul Valéry Montpellier 3
Francis Zimmermann

1er et 3e jeudis du mois de 11 h à 13 h
salle 11, 105 bd Raspail 75006 Paris
du 15 novembre 2018 au 16 mai 2019

Cycle 2018–2019

Nous avons pris cette année pour thème la Répétition comme performance. Non pas le travail d'un soliste préparant son prochain concert, mais la Répétition collective impliquant un travail d'équipe pour monter un spectacle, au théâtre, en musique (orchestre et musique de chambre), et dans la littérature orale (où le chanteur s'inscrit dans une tradition collective). Avant de présenter nos recherches en cours, nous avons ouvert l'année sur la lecture de textes classiques de Erving Goffman, des sémioticiens de l'Ecole de Prague, de Alfred Schütz sur la musique et des folkloristes comme James Foley qui ont renouvelé l'étude des épopées et de l'art des singers of tales. Au second semestre, Maud Verdier, poursuivant une enquête ethnographique de plusieurs années sur les comédiens au travail au sein de la troupe de La Bulle Bleue, a étudié les répétitions et les consignes du metteur en scène d'une pièce de théâtre créée à Montpellier en janvier 2019. Francis Zimmermann, poursuivant ses recherches sur la place centrale de la voix et de l'oralité dans la littérature romanesque en malayalam, a repris la question des histoires à mille et un épisodes et des arcs narratifs qui structurent les romans épiques. En fin d'année il esquissait l'analyse d'un genre d'écriture littéraire en forme de performance rhapsodique chez Walter Benjamin dans la dernière période de son œuvre, les années 1930–1940 consacrées à l'écriture de Passages, son chef d'œuvre posthume, une écriture «rhapsodique» (formule reprise d'un livre de Rafaëlle Jolivet Pignon) équivalant aux performances «continuées» que nous avions repérées au théâtre et dans la récitation épique. Enfin Michel de Fornel, s'interrogeant sur ce que signifie Faire de la musique contemporaine ensemble, entamait la présentation d'une recherche en cours, qui sera reprise l'an prochain, sur la répétition comme performance, à partir d'observations recueillies auprès de plusieurs ensembles de musique contemporaine.

La série des «Arguments» mis en ligne ci-dessous dans l'ordre chronologique
constitue un ensemble détaillé de comptes rendus des séances du séminaire.